Comment je survis aux cours ou mes meilleures astuces pour ne pas déprimer en maths

Bonjour à tous !

En regardant mon activité, je me suis rendue compte que ça allait faire bientôt un mois que je n’ai rien posté. Les semaines sont passées à toutes vitesse et le blog m’était complètement sorti de la tête 😦 Heureusement, je suis à la maison aujourd’hui alors ça me laisse un petit peu de temps pour vous écrire un petit quelque chose !

Dans l’article du jour, je vais vous parler d’école et de mes petites astuces pour y survivre. Ceux qui me connaissent depuis longtemps le savent, l’année dernière a été très dure pour moi et il y a un an tout pile j’enchaînais les breakdowns et les absences. L’école m’horripilait au plus haut point et j’étais sans cesse sur les nerfs et épuisée. Néanmoins j’ai appris de mes erreurs et cette année est bien meilleure que la précédente, j’ai mis au point des petites habitudes et des petites techniques pour m’aider à garder le moral. Le système scolaire français est un des plus épuisants en Europe et je pense qu’il est important de nous soutenir les uns les autres et de partager nos petites astuces.

DSCF1485.JPG

1- J’enfile mes baskets

Dès que la fatigue se fait un peu trop sentir, j’enfile un leggings, un pull et je pars courir dehors. Dit comme ça, cela paraît un peu paradoxal mais même en étant fatiguée, courir m’aide à récupérer et à me vider l’esprit. Bien sûr je suis loin d’être une grosse coureuse et la plupart du temps je ne cours pas de trop longues distances, mais le simple fait de prendre l’air pour m’aérer me fait du bien ! C’est devenu mon petit rituel du jeudi après-midi et ça devient un véritable plaisir.

Néanmoins, si vous n’aimez pas courir, rien ne vous empêche de faire un autre sport comme du vélo, de la natation, du basket.. La clé pour avoir envie d’y aller et de s’y tenir, c’est d’aimer ce qu’on fait. Parfois je ne me sens pas trop d’aller courir, dans ce cas je vais juste marcher un petit peu, je me suis déjà forcée par le passé et tout ce que ça m’a apporté c’était du dégoût pour la course à pied et une très forte envie d’arrêter. Au lieu de me vider l’esprit, me forcer à  courir me rendait nerveuse et m’empêchait de faire les choses correctement, alors choisissez un sport qui vous plaît et allez-y !

2- Un mug, un col roulé et mes écouteurs

Comme tout le monde, il y a des jours où j’ai envie de m’habiller comme si j’allais à Cannes, et d’autres où j’ai juste envie de mettre un pyjama pour sortir. L’année dernière, c’était souvent la deuxième option qui triomphait et je mettais régulièrement des vêtements dans lesquels je me sentais vraiment mal et pas à l’aise. Cette année, même quand je n’ai pas envie de m’habiller, je met des choses simples mais qui me plaisent et dans lesquelles je me sens bien. J’ajoute à ça mon mug rempli de tisane brûlante et ma playlist préférée et ça va tout de suite mieux. Ça parait un peu superficiel dit comme ça mais porter des choses que vous aimez peut clairement faire la différence. Même les jours où je n’ai pas le moral j’ai l’impression de quand même ressembler un minimum à quelque chose. De plus porter des gros pulls confortable et miser sur des petits détails comme des chaussettes à motifs me réconforte clairement et m’aide vraiment à survivre à ma journée.. simple mais très efficace !

DSCF1549.JPG

3- Je me réveille un bon coup dès le matin

Comme dit plus haut, parfois je n’ai pas le moral et j’ai clairement envie de rester au lit. Néanmoins j’ai une super astuce pour ne pas céder à la tentation..la musique ! Je ne sais pas si cette astuce peut s’appliquer à tout le monde car je sais que beaucoup aiment se réveiller dans le clame, mais personnellement ça m’aide beaucoup. A peine réveillée, je met mes écouteurs, une musique dynamique et je me prépare dans la bonne humeur, ça me donne un coup de punch et de motivation pour bien tenir toute la journée.

Les meilleures musiques pour passer une bonne journée : On the Loose (Niall Horan), Hold Out (Washed Out), Tear in My Heart (Twenty One Pilots), The Hype (Twenty One Pilots), Lotus Eater (Foster the People), Techno Fan (The Wombats)..

4- Je m’évade dès que j’en ai l’occasion

Comme pour mes choix vestimentaires, il y a des jours où je peux bosser le soir sans aucun soucis et d’autres où j’en suis tout bonnement incapable. Dans ce genre de moment ça ne sers à rien de me forcer à travailler, je sais que je ne vais pas être productive et que je vais bâcler mon travail. Ça paraît facile à appliquer dit comme ça mais ce n’est pas toujours facile de lâcher prise ; surtout à l’internat quand je vois tout le monde qui travaille et que je me sens incapable de quoi que ce soit. Dans ces moments là je me contente de lancer Netflix, de regarder une série qui me met détend puis de me coucher le plus tôt possible. J’évite les séries à suspens où celles dont je sais qu’elles vont me tenir éveillée jusqu’à minuit, et je privilégie les classiques comme Gilmore Girls, Les Simpsons ou Skins. Par exemple la semaine dernière j’ai fait l’erreur de commencer Élite (la nouvelle série espagnole de Netflix) et j’ai fini par me coucher bien plus tard que prévu toute la semaine. Comment vous dire que ça s’est carrément ressenti au niveau de mon moral et de mes cernes xD

IMG_5963.JPG

5- Ajouter des petits plaisirs

Pour éviter la routine planplan et carrément sombrer dans la déprime, j’ajoute plein de petites choses que j’aime dans ma routine. Par exemple, parfois je me réveille dix minutes plus tôt pour prendre le temps de lire, parfois quand je manque un peu d’inspiration je fais le tour des friperies, je regarde mon youtubeur préféré ou je décide de passer du temps avec des amies au lieu d’aller en étude pour travailler. Des fois j’appelle même ma mère, ça casse un peu la monotonie de mes journées et ça me détend. Néanmoins parmi tout ces petits plaisirs, mon préféré est quand même de m’acheter un paquet de gâteau ou des fruits secs après une longue journée. Je sais que c’est une habitude loin d’être saine mais parfois quand je fais du 8h-18h je suis ravie de pouvoir me jeter sur du pain d’épices en rentrant au lieu de devoir attendre le repas. J’en profite pour faire le tour des réseaux sociaux et prendre 5minutes pour penser à ma journée.

6- Prendre du temps pour soi et avoir une bonne hygiène de vie

Ceux qui sont à l’internat le savent, ce n’est pas toujours facile d’être seule et parfois à force d’être H24 avec tout le monde, nos nerfs craquent légèrement. Pour éviter les tensions et les disputes inutiles, j’essaye d’avoir toujours un peu de temps pour moi dans la semaine. Ça peut être aller au lycée à pied, me réveiller plus tôt pour déjeuner avec la cantine vide, m’occuper de mon bullet journal ou tout simplement faire des choses seule. Je sais que beaucoup de personnes détestent être seuls mais pourtant c’est vraiment bénéfique pour l’esprit ; on se met en pause, pas besoin d’écouter ou de parler, on fait les choses à notre rythme et paisiblement. J’essaye aussi de manger relativement équilibré pour me sentir au maximum bien.

DSCF1545.JPG

7- Je m’organise et me donne des objectifs

Pour finir, je pense que planifier son travail scolaire et avoir un agenda à jour est une excellente manière d’éviter le stress et de savoir où on en est. J’essaye toujours de m’avancer sur mes devoirs dans la journée quitte à ne pas aller en ville avec des amies ou à renoncer à passer au starbucks. En faisant ça, j’ai beaucoup moins de choses à faire le soir et je me sens moins anxieuse. Diviser des gros devoirs en petites tâches me donne aussi l’impression d’avancer plus vite et d’arriver à mon but.  Par exemple, si j’ai un devoir d’invention à faire, je vais diviser mon travail en plusieurs étapes ; brainstorming, brouillon, réécriture au propre, relecture. De cette manière j’arrive à voir où j’en suis et ce qu’il me reste précisément à faire ! L’organisation est un élément clé pour réussir ses études, et ça rend la vie tout de suite plus facile ; pas besoin de courir après des papiers pu d’oublier le gros ds d’histoire.

 

Même si j’ai l’impression qu’il est parfois un peu contradictoire, j’espère que cet article vous aura plu et que vous aurez trouvé quelques astuces qui vous plaisent. La santé mentale est très importante et je pense que c’est quelque chose à ne jamais négliger !

Quelles sont vos astuces pour survivre aux cours ?

Bonne journée,

Eva.

Publicités

Produits bio terminés, tops ou flops ?

Bonjour à tous,

Pour ce premier article d’automne (eh oui, l’été c’est enfin fini!!!), j’ai décidé de vous parler cosmétiques. Ceux qui me suivent depuis longtemps le savent très bien ; j’ai un véritable faible pour les cosmétiques naturels et sains. Bien que cette nouvelle passion soit assez récente et que je ne m’y connaisse pas de trop, j’ai déjà testé une multitude de produits et je suis assez fière de pouvoir vous donner mon avis sur mes derniers produits finis ! C’est un type d’article que j’aime beaucoup lire sur d’autres blogs parce qu’on découvre toujours des pépites (ou au contraire les choses à éviter) alors j’espère que vous prendrez vous aussi du plaisir à lire ce billet.

N’hésitez pas à me conseiller vos meilleurs produits en commentaires. Bonne lecture !

Petit disclaimer ; ce n’est pas parce que certains produits ne fonctionnent pas pour moi que vous devez tout de suite les oublier, nous avons tous des corps différent et un après-shampoing qui n’est pas miraculeux sur moi le sera peut-être sur vos cheveux 😉

IMG_5835.JPG

1- Le gel nettoyant visage Alviana Naturkosmetik.

Pour la petite histoire, j’ai acheté ce gel nettoyant cet été et c’était la première fois que je testais un produit bio pour me nettoyer le visage + la première fois que je testais cette marque. Le produit n’est pas compliqué à utiliser, on s’humidifie le visage, on applique une noisette de gel sur nos mains et ensuite on l’étale délicatement sur le visage en frottant avant de rincer et de se sécher la frimousse.

Pour être tout à fait honnête avec vous, ce produit est un véritable flop… J’ai détesté la texture que je trouvais difficile à enlever (j’avais toujours des restes collants sur le visage), l’odeur n’est pas incroyable et mon visage était loin d’être impeccable..Le seul point positif c’est le prix, puisque j’ai acheté le tube de 125ml pour 3 euros en Allemagne.

Un Flop en conclusion !

IMG_5848.JPG

2- Le déodorant stick lavera Naturkosmetik

Après le flop du gel nettoyant, voici un produit que j’ai pas mal apprécié ; le déo de chez Lavera ! Habituellement, je prends celui de chez CD qui sent divinement bon et qui tient particulièrement bien, mais quand ma mère est allée en Allemagne je n’ai pas pu venir. Du coup, je lui ai laissé la mission méga importante de me trouver un déo abordable, en stick, et avec une composition plutôt pas mal ! Pour être honnête j’avais peur qu’elle revienne avec un produit issu du greenwashing – c’était sous-estimer ma mère car elle a parfaitement réussi la mission. Bien que l’odeur ne soit pas folichonne, ce déo fait son job, et en plus il dure vraiment longtemps, j’ai du le garder facile 5 mois.

IMG_5838.JPG

3- L’après-shampoing Glanz & Schwung de chez Lavera

Catastrophe en vue ! La première fois que j’ai testé un produit de la gamme capillaire de chez Lavera, c’était un désastre sans nom. Néanmoins, naïve comme je suis-je me suis dit que ce n’était pas parce que leur shampoing était un désastre que leur après-shampoing l’était aussi ; j’avais tort. L’odeur de ce produit n’est pas spécialement désagréable, la texture non plus. Le problème c’est que cet après-shampoing ne fait rien. Absolument rien ; après l’avoir appliqué il n’y a aucun changement apparent sous la douche et c’est pareil une fois mes cheveux secs. Il ne sert strictement à rien et c’est vraiment étrange. J’ai testé de me laver les cheveux à plusieurs reprises sans l’utiliser et encore une fois ; aucun changement. Un petit flop en conclusion ☹

 

Voilà, désolée pour ce court article mais je n’avais pas tant de produits que ça à vous présenter et je suis complètement lessivée. Promis je reviens la semaine prochaine avec un article de qualité ! D’ailleurs j’aimerai beaucoup faire des articles dédiés à ma passion pour l’écriture, qu’est ce que vous en pensez ? Je vous prépare aussi un petit article spécial look d’automne alors préparez-vous 😉

Des bisous !

Le premier tag du blog !

Bonjour à tous,

En ce dimanche de septembre j’ai décidé de répondre aux questions que l’adorable Justine m’a posé. Je ne vous cache pas qu’avec la reprise des cours je suis extrêmement fatiguée, et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle je n’ai pas publié d’article dimanche dernier. J’en avais bien écrit un (à propos de ma première semaine rentrée), mais je l’ai trouvé tellement mal écrit que j’ai décidé de ne pas le publier, j’étais à moitié en train de m’endormir quand je l’ai écrit alors forcément ça ne pouvait pas être génial. Néanmoins si certains sont intéressés, peut-être que je pourrai prendre le temps de le réécrire ? Dites moi en commentaire. 🙂

Passons maintenant aux questions de Justine !

IMG_2580.JPG

 

  • Es-tu heureux/se dans ta vie ?
  • Quelles sont tes plus grandes passions ?
  • Quelle personne admires-tu le plus ?
  • Si tu devais choisir une chanson qui te représenterait, ce serait laquelle ? (pas facile, je sais)
  • Et un film, qui te ressemble ?
  • Dis-nous quelles sont tes 3 plus belles qualités ?
  • Et un défaut ? 
  • Quelle est l’acte le plus courageux que tu aies réalisé ?
  • Comment sont tes rapports aux autres êtres humains ?
  • Que représente la nature pour toi ?
  • En quoi est-ce que tu crois ? Spiritualité ? Fées ? Anges ? Religion ?

 

 

  • Es-tu heureux/se dans ta vie ?

Il y a encore un an, j’aurai probablement répondu non à cette question. Désormais je pense que la réponse est oui. J’ai beaucoup changé ces dernières années ; j’ai pris confiance en moi, j’ai déménagé et j’ai vécu tout un tas d’expériences qui m’ont fait voir ma vie sous un nouvel angle. J’essaye chaque jour d’être plus positive et de me contenter de ce que j’ai et je pense pouvoir dire que ça marche. De plus j’ai tout pour être heureuse, ma famille est aimante, je suis en parfaite santé et mon copain est en or. Alors oui, je suis plutôt heureuse et satisfaite de la vie que je mène !

  • Quelles sont tes plus grandes passions ?

Comme tout le monde, j’ai eu beaucoup de passions dans ma vie, et je sais que ce changement constant  n’est pas prêt de s’arrêter. Parmi mes passions de toujours on compte l’écriture, la lecture ainsi que les contes et le roller, puis dans mes passions plus récentes on peut trouver les post-it (non ce n’est pas une blague, j’en ai littéralement partout à l’internat), regarder des séries Netflix (comme 90% de la population), les marches en nature ainsi que les cosmétiques bio et les sudokus.

IMG_2649.JPG

 

 

  • Quelle personne admires-tu le plus ?

La liste de mes inspirations est très longue. Je n’ai jamais admiré les stars, les acteurs ou les chanteurs, j’ai toujours préféré admirer les personnes de mon quotidien ou celles qui me paraissent un minimum accessibles et réelles (les blogueurs ou les auteurs par exemple, qui semblent bien plus humains qu’Ariana Grande ou Rihanna). A l’heure d’aujourd’hui, la personne que j’admire le plus est sûrement mon père, c’est un homme extrêmement intelligent et j’ai le sentiment qu’il a encore des milliers de secrets de de choses à nous apprendre.

  • Si tu devais choisir une chanson qui te représenterait, ce serait laquelle ?

J’avoue que cette question est loin d’être facile, peut être été français d’Indochine ? Ou la vie est belle ? Ce sont deux musiques qui me donnent envie de vivre et de profiter à fond de ma vie. Et la voix du chanteur me fait vraiment rêver ! Ou alors Turn de The Wombats parce que j’adore les paroles et que j’ai parfois l’impression qu’elles me correspondent pas mal. On pourrait aussi ajouter Travel the World de Superbus.

 

  • Et un film, qui te ressemble ?

Pour être tout à fait honnête, je ne sais pas. Je n’aime pas spécialement regarder des films et ma culture cinématographique est bien maigre 😦 Si vous avez une idée d’un film qui pourrait me correspondre je suis preneuse ! Continuer à lire … « Le premier tag du blog ! »

Comme un été français passe au mode automne !

Bonjour à tous,

Comme vous pouvez le voir, l’automne approche à grands pas. L’occasion pour nous de remettre des énormes pulls et de ressortir nos thermos remplies de tisane, mais également l’occasion pour le blog de changer de look. J’aimais de tout mon cœur mon thème d’été mais il est temps de se rendre à l’évidence, c’est le moment de changer.

Au passage, je suis désolée de ne pas publier régulièrement en ce moment mais je manque de temps et je suis débordée par les cours.. Néanmoins je compte revenir très prochainement alors restez dans les parages 😉

IMG_2644.JPG

Playlists par humeur !

C’est bien connu, la musique adoucit les mœurs. Malheureusement on écoute souvent les mêmes titres en boucle et ça en devient vite lassant. Du coup pour remédier à ce problème, je vous propose ma meilleure playlist selon certaines situations du quotidien ou votre humeur !

Si vous aussi vous avez des musiques que vous aimeriez partager n’hésitez pas, je suis toujours preneuse 🙂

IMG_1124 (2)

Quand tu te prépares pour une fête…

  • Latch // Disclosure
  • Strange Love // Halsey
  • Youth // Troye Sivan
  • On the Loose // Niall Horan
  • Crazy // Lost Frequencies
  • New Theory // Washed out
  • Renegades // X Ambassadors

Quand tu veux te détendre..

  • Shades of Cool // Lana Del Rey
  • Dead to me // Mélanie Martinez
  • Ship Goes down // Walking On cars
  • Catch and Release // Matt Simons
  • Oh Ms Believer // Twenty One Pilots
  • Lost In Japan // Shawn Mendes

IMG_1844.JPG

Si tu te sens mélancolique..

  • Dancing on my own  // Calum Scott
  • Le grand secret // Indochine
  • 7 years // Lukas Graham
  • Tout l’album Same Kind of Difference de Dean Lewis (!!!!)
  • Two Stones // Walking On Car
  • Always be with you // Walking on Car
  • No sound but the Wind // Editor

Quand tu es surmotivé(e)..

  • Dressin’ up  // Katy Perry
  • Choose your Battles // Katy Perry
  • Friends // Justin Bieber
  • Dinosaur // Shake Shake Go
  • Washed Out // New Theory

 

Voilà ! C’est tout pour cet article. J’espère vraiment que vous aurez découvert des musiques qui vous plaisent. Personnellement j’ai beaucoup aimé faire cet article, et si il vous plaît je n’hésiterai pas à le refaire, mais peut-être avec des humeurs différents..comme « quand tu as juste envie de te laisser mourir » ou « quand tu as passé une journée pourrie », ou « Halloween vibes ».

Dites moi ! (et commentez vos musiques préférées ;))

 

Avoir une liseuse, oui ou non ?

Bonjour à tous !

Aujourd’hui j’avais envie de vous parler d’un sujet qui me tenais réellement à cœur, à savoir la lecture en numérique, et l’utilité d’avoir une liseuse. En effet, il y a un an (ou deux ? ) j’hésitais encore énormément à m’acheter une liseuse ; je venais de toucher un peu d’argent et j’étais encore très indécise sur la manière dont j’allais les dépenser. Finalement, après quelques semaines à peser le pour et le contre et à traîner sur la fnac, je me suis décidée et j’ai fait l’acquisition de ce petit objet qui m’a bien changé la vie !

IMG_5703.JPG

Pourquoi kobo et pas kindle ?

Comme tout le monde je pense, j’ai pas mal hésité entre amazon et la fnac pour ma première liseuse. Bien sûr, je me suis aussi renseignée sur d’autres modèles moins connus tels que la tea, mais j’avais vraiment un tout petit budget alors ce n’était pas possible pour moi, bien que j’aurai été ravie de supporter de plus petites marques. Il y a deux raisons qui m’ont aidé à me décider pour kobo (fnac) au détriment de kindle (amazon). La première était à nouveau une question de budget, puisque j’avais trouvé un modèle tout simple reconditionné sur la fnac pour 70 euros, là où la kindle était un peu plus chère. Ensuite, ma kobo me permettait de lire tout les fichiers, ce qui n’est pas le cas de la kindle où j’étais obligée d’acheter par amazon. Cela me déplaisait un peu, car je ne pouvais de ce fait pas échanger de romans avec des amis, ou recevoir les ebooks de certains petits auteurs puisqu’ils n’étaient pas au bon format. Peut-être que c’est désormais possible, ou que je m’étais mal renseignée, mais pour moi si j’achetais une kindle j’allais être obligée de passer en permanence par amazon et ça c’était hors de question.

Mais je préfère les livres papiers..

Cette phrase est un véritable classique chez les lecteurs à qui on parle de lecture en numérique, j’ai moi même pensé comme ça pendant très longtemps avant de changer d’avis. Une liseuse est un véritable plus dans la vie de tout les jours, et rien ne vous empêche de continuer à lire en papier, vous pouvez parfaitement alterner entre les deux. J’ai des périodes où je lis exclusivement des romans papiers (à tel point que je ne sais même plus où j’ai mis ma liseuse), et d’autres où je ne jure que par le numérique. Après si vous avez les moyens, j’ai vu beaucoup de personnes qui lisaient d’abord en numérique et qui ensuite seulement achetaient les romans en papiers si ils avaient apprécié leur lecture. Continuer à lire … « Avoir une liseuse, oui ou non ? »

Pov, le roman marquant par excellence !

IMG_5684.JPGRésumé du roman :

La première fois qu’un lien vers une vidéo porno s’affiche sur son ordinateur, Lucas est en train de télécharger un film de super-héros en streaming. Cette scène, qu’il visionne sans l’avoir voulu, le sidère, puis lui procure une émotion totalement inédite. Pour retrouver ce frisson initial, il glisse en secret dans une sphère qui accapare ses pensées, ses nuits, et bientôt tout son temps libre. Vu de l’extérieur, on pourrait croire que Lucas est un simple geek. Il est en réalité victime d’une addiction dont il ne peut plus sortir seul. Pour revenir du côté de la vie, il lui faudra accepter la rencontre et l’échange avec d’autres, loin des écrans.

Récemment, lorsque j’ai reçu dans ma boîte mail la liste des futures parutions des éditions Syros, l’une d’entre elles m’a immédiatement sauté aux yeux et intriguée ; Point of View de Patrick Bard. Ce roman est hors du commun, il parle du cybersexe, et plus particulièrement de l’addiction à ce dernier.

« Une réflexion sur le cyber porno, qui introduit chez les ados une conception de la sexualité biaisée et formatée. Un roman destiné à tous, qui aide à comprendre et à dialoguer. »

 – Extrait du communiqué de presse

De nos jours la pornographie est un véritable fléau, et c’est la raison principale qui m’a poussée à vouloir lire ce roman ; par rapport à 2013, la proportion d’adolescents ayant déjà consulté un site à caractère pornographique est passée de 37 % à 51 %, ce qui augmente davantage les risques d’addiction au cybersexe chez les jeunes. De plus, on a tendance à oublier les conditions désastreuses dans lesquelles vivent les stars du sexe ; il suffit de regarder quelques documentaires sur Netflix pour se rendre compte que la vie des travailleurs de la nuit n’est pas des plus simples.

Point of view a vraiment deux faces ; un côté novateur avec un sujet important dont on ne parle que trop peu, et un petit côté roman d’apprentissage avec un personnage qui traverse des épreuves et se découvre en même temps. On apprend aussi beaucoup de choses que ce soit sur les addictions ou la pornographie. Ces deux caractéristiques font de Point Of View une véritable source d’information en ce qui concerne les vidéos à caractère sexuel, ou les addictions tout simplement. Néanmoins ce roman est également une histoire intéressante pour les adolescents qui souffrent d’addiction au cybersexe, puisque que l’auteur développe l’histoire de Lucas du début de son addiction à sa guérison, en passant par une multitude d’étapes et en retranscrivant les sentiments du protagoniste avec une justesse incroyable. Je pense réellement que ce roman pourrait aider du monde, ou tout simplement servir de prise de conscience à certains jeunes.

J’ai trouvé chacun des personnages du roman très attachant, que ce soit la famille de Lucas ou Lucas lui-même. On ressent rapidement de la pitié pour cette famille détruite qui ne cesse de s’éloigner sans s’en rendre compte, et on se sent mal pour Lucas qui tente d’oublier ses problèmes à travers des images obscènes. A travers le personnage du père, on prend aussi conscience de à quel point les écrans ont une place énorme et presque effarante dans notre vie. Comme je l’ai dit précédemment, je pense que c’est vraiment la profusion de sentiments présents dans le roman et leur justesse qui rendent le tout prenant, addictif et terriblement réaliste. J’ai lu Point of View en moins de 24 heures alors que j’étais littéralement en panne de lecture, c’est pour dire à quel point on se sent happé par l’univers de Lucas, happé par son problème et son désir de disparaître et son besoin d’évasion. Les vidéos au contenu explicites sont une échappatoire pour beaucoup, et Pov nous explique le pourquoi du comment à travers Lucas ; pourquoi les personnes addicts à la pornographie le sont, qu’est ce qui les intéressent ou les excite dans le contenu qu’elles visionnent, et surtout comment elles se sentent lorsqu’on leur retire la seule chose qui leur procure un sentiment de bonheur et de paix intérieure. Bien sûr tous les cas sont différents, mais ce roman nous donne un aperçu des cas les plus fréquents et de ce qu’ils ont en commun.

Ce roman m’a vraiment aidée à mieux comprendre le problème et à m’a donné envie de m’intéresser davantage au problème qu’est la pornographie ; d’un côté c’est quelque chose d’assez ancré dans la société et de considéré comme normal (bien que légèrement tabou), mais de l’autre c’est extrêmement malsain quand on pense aux milliers de sites web dédiés à tout ça, et au véritable business qui se trame derrière ; business qui profite complètement des adolescents et de leur curiosité en plus de leur donner une image de la sexualité fausse et bourrée de stéréotypes dégradants.

Pour conclure, j’ai trouvé ce roman très intéressant, bienveillant et facile à comprendre ; on saisit rapidement beaucoup d’informations et de nuances sur les addictions et on voit le problème sous différents angles sans être perdu. Point of View est aussi un roman très bien écrit qui se lit assez rapidement et qui peut se révéler être une véritable prise de conscience pour certains. C’est un roman que je recommande grandement ! 😊